Dos Santos à Paris

0
0

Les deux pays qui étaient en froid jusqu’ici tentent de relancer leurs relations, notamment sur le plan économique.

La justice française venait alors de lancer des poursuites contre Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak- hommes d’affaire proches du président angolais.Edouardo Dos Santos n’a pas mis les pieds en France depuis 2001, du fait d’une brouille liée à l’affaire dite de l’Angolagate, relative à des ventes d’armes à l’Angola.

Les deux hommes ont été condamnés en 2009 à 6 ans de prison pour avoir enfreint la législation sur les armes.

Dos Santos considère Falcone et Gaydamak comme des amis, à qui il a d’ailleurs octroyé la nationalité angolaise.

De nombreuses entreprises françaises se sont ainsi vues fermer les portes du marché angolais.

Cette visite du président angolais en France est donc considérée comme un nouveau départ entre Paris et Luanda.

Et pour la France, elle est d’autant plus importante que le pays cherche à renforcer sa présence sur les marchés d’Afrique non francophone.

Les deux présidents parleront beaucoup d’économie, mais aussi de la Centrafrique.

Récemment, Paris avait convaincu Luanda de contribuer au paiement des salaires des fonctionnaires centrafricains.

Source : BBC Afrique
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici