D’intenses lobbies pour désamorcer la bombe Wade: Cheikh Amar, Al Amine, Hadj Mansour Mbaye et Serigne Mbacké Ndiaye en médiateurs

0
0

C’était parti pour être un chaud week-end du fait de la menace de Wade de rendre visite à son fils Karim à Rebeuss, à Aïda Ndiongue au camp pénal et de tenir un grand meeting. Mais finalement il y a eu plus de peur que de mal car la médiation va bon train depuis le tonitruant retour de Wade sous nos cieux. Ce qui fait que le président sortant, Wade et son successeur, Macky pourraient même renouer le fil du dialogue. Le PDG de TSE fait tout pour. Dès son retour d’il y a dix (10) jours, Wade arrivé la nuit vers mes coups de 21h37 avait annoncé sa ferme volonté de tenir un grand meeting. Ce, en plein jour et pas plus tard que la semaine qui suivait son retour au bercail autrement dit la semaine dernière. Un meeting qui n’a pas finalement eu lieu. La médiation initiée par Cheikh Amar serait passée par là. Entretenant de bonnes relations avec Wade, le patron de TSE n’a pas vu ses affaires affectées par le régime Sall en place, preuve qu’entre l’actuel président Sall et lui, les relations de sont pas mauvaises.
 

Mais pour réussir son pari de réconcilier le père de Karim et son ancien premier ministre, Macky, Cheikh Amar s’est appuyé sur des personnalités pour désamorcer la bombe. Le journal « l’as » cite entre autres le porte-parole du khalife général des Tidianes, Serigne Abdou Aziz SY Al Amine, le communicateur traditionnel, Hadj Mansour Mbaye, l’ancien porte-parole du président Wade, Serigne Mbacké Ndiaye…Pour rappel, le disciple de feu Serigne Saliou Mbacké était le porteur de la fameuse lettre de Wade à l’endroit de Macky pour plaider en faveur des retrouvailles de la famille libérale. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici