Touché après sa visite au camp pénal, Me Wade à Aïda Ndiongue : « Garde espoir et foi, je ne ménagerai aucun effort…»

0
0

Des confidences faites par les proches d’Aïda Ndiongue corroborées par des responsables libéraux et le cabinet politique de Me Wade, le prédécesseur de Macky Sall a chamboulé tout son agenda du week-end. Tout a commencé vendredi après sa fameuse visite au camp pénal pour voir Aïda Ndiongue. Des retrouvailles qui auraient très touché le président sortant car l’ancienne sénatrice n’aurait pas raté l’occasion de faire part à son mentor des pressions exercées sur sa personne et ses biens, les péripéties de son arrestation et les conditions de sa détention à savoir son placement sous mandat de dépôt le 17 décembre dernier avant que le Procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye ne sorte de sa réserve pour annoncer pas moins de 47, 675 milliards découverts dans ses coffres-forts et que le procureur spécial prés de la Cour e Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) n’entre en scène pour déclencher la traque des biens dits mal acquis.

« Si j’avais accepté les propositions transmises par les différents mandataires et autres agents recruteurs chargés du démantèlement du PDS, je ne serai pas là aujourd’hui », aurait signifié Aïda Ndiongue à Wade qui, ému, lui demande selon le journal « l’observateur » de garder la foi. De son côté, il ne « ménagerai aucun effort, de quelque sorte qu’il soit, pour parvenir à un dénouement heureux de (son) affaire ».
Ça promet. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici