La victoire annoncée de l’ANC contestée dans certains «townships»

0
0

La situation est désormais « sous contrôle » dans le township d’Alexandra, après l’intervention de l’armée hier soir vendredi. Depuis trois jours, l’atmosphère est très tendue dans ce bidonville proche de Johannesburg. Les premières violences ont éclaté jeudi matin à l’aube. Même si les informations restent très confuses, il semble que les supporters du parti zulu IFP (Parti de la liberté) se soient révoltés en réalisant qu’ils allaient perdre le scrutin dans plusieurs quartiers du township.

L’ANC suspecté de fraudes

C’est le parti EFF (Economic Freedom Fighter) de Julius Malema qui est accusé d’avoir jeté de l’huile sur le feu. La rumeur selon laquelle le vote aurait été truqué s’est rapidement répandue. Les manifestants ont évoqué des urnes dissimulées dans des maisons et même la présence d’un véhicule de l’ANC transportant des urnes pleines.

Jeudi, des habitants en colère s’en sont pris aux représentants du parti majoritaire et de la Commission électorale et les ont retenus en otage pendant plusieurs heures. Trente-et-une personnes ont été arrêtées mais les violences ont repris de plus belle vendredi soir, lors d’affrontements violents entre manifestants et policiers. Les habitants évoquent des « scènes de guerre ». Après le déploiement de l’armée pour ramener le calme dans letownship, cinquante-neuf personnes ont été interpellées.

Source : Rfi.fr
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici