Afrique du Sud: des mineurs non grévistes tués à Marikana

0
0

Selon le syndicat national des mineurs, deux des mineurs ont été tués à la machette tôt ce lundi matin alors qu’ils se rendaient sur leur lieu de travail. Le troisième a été attaqué chez lui avec sa femme, elle aussi est décédée.

Les mineurs sont en grève depuis quatre mois à l’appel d’un petit syndicat radical, Amcu. Pour NUM, qui n’a pas appelé à la grève dans le secteur du platine, il n’y a aucun doute, il s’agit d’intimidation.

« Nous n’avons aucun doute que ces attaques sont liées à la grève, parce que beaucoup de mineurs s’apprêtaient à reprendre le travail, affirme Livhuwani Mammburu, porte-parole du NUM. C’est de l’intimidation pour qu’ils ne retournent pas travailler. Ils sont menacés par les mineurs en grève, dont le mouvement dure depuis janvier et n’a toujours pas abouti. Vous savez, les mineurs, et surtout nos membres, ont peur. Si les gens se font tuer comme ça, ils ont vraiment peur. »

Toujours selon le syndicat national des mineurs, six personnes ont également été attaquées ce lundi matin par des inconnus. Ces violences surviennent alors que numéro 3 mondial du platine, Lonmin, a rouvert sa mine de Marikana. La compagnie minière a directement contacté les mineurs pour les inciter à revenir travailler court-circuitant le petit syndicat Amcu. Lonmin qui espérait reprendre la production mercredi.

Source : Rfi.fr
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici