Grossesse : les jumeaux ‘mono-mono’, une naissance exceptionnelle

0
0

C’est une naissance exceptionnelle qui a eu lieu dans l’Ohio aux Etats-Unis. Alors que le pays célébrait la fête des mères ce dimanche, une femme a donné naissance à deux bébés pas comme les autres. Prénommées Jenna et Jillian, les petites filles sont parfaitement identiques et pour cause, il s’agit de jumelles monozygotes mais elles sont aussi monoamniotiques. Une forme de grossesse gémellaire rare.

Les « vrais jumeaux » ou jumeaux monozygotes proviennent de la division d’un seul et unique oeuf fécondé (le zygote). Séparé en deux, l’oeuf donne naissance à deux embryons qui vont se développer parallèlement dans l’utérus de la mère. Les deux bébés ont alors le même patrimoine génétique, ce qui leur donne des sexes et une apparence identiques.

Mais les jumeaux monozygotes sont bien moins fréquents que les jumeaux dizygotes ou « faux jumeaux » qui sont eux issus de deux oeufs distincts. 

Des jumeaux plus ou moins liés

En terme de chiffres, les jumeaux monozygotes représentent actuellement environ 5% des grossesses gémellaires. Toutefois, il existe différentes formes de jumeaux en prenant en compte deux autres facteurs : le chorion (placenta) et le sac amniotique. En fonction de la période à laquelle l’oeuf fécondé s’est divisé en deux, les jumeaux vont partager ou non ces deux éléments. 

Lorsque la division a lieu dans les tout premiers jours après la fécondation, la grossesse va aboutir à la formation de deux placentas et de deux cavités amniotiques, chaque bébé aura les siens, comme de « faux jumeaux ». On parle alors de grossesse bichoriale et biamniotique. Ceci représente un tiers des grossesses gémellaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici