Recrutement d’agents de santé : Une discrimination positive sur les sages-femmes

0
0

Face à la presse pour exécuter le plan de recrutement de 1000 agents de santé dont 500 sages-femmes, le ministre de la Santé et la prévention soutient que 40 % des femmes accouchent sans assistance médicale. Awa Marie colle Seck de déplorer le fait que les agents de santé sont principalement concentrés à Dakar et à Thiès. Pour régler cette situation, elle informe qu’une commission est mise en place pour un déploiement de ce personnel à l’intérieur du pays dans les zones comme Matam, Tambacounda, Kédougou où la mortalité maternelle fait des ravages.

Les acteurs de la santé présents ont soutenu cette initiative de madame le ministre de la Santé. Ils sont d’accord pour mettre en place une stratégie de maintien des agents de santé réticents dans ses localités très reculées. A ce propos, la tutelle ne manque pas de faire appel aux agents de santé pour plus de citoyenneté afin d’assurer une plus large couverture des services médicaux. 

La présidente nationale des sages-femmes pour sa part, explique que ce recrutement de 500 sages-femmes représente celui d’une décennie. Les syndicats de la santé à l’instar du SYNTRAS, du SUTSAS et les partenaires au développement du ministère ont félicité Awa Marie Colle Seck pour son engagement à augmenter le personnel de la santé. Les différents syndicats présents ont insisté sur les spécialisations dans ce secteur. Ils ont aussi demandé au ministre de mettre l’accent sur les médecins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici