L’Afrique du Sud échappe à la récession

0
0

C’est un soulagement, mais insuffisant pour résoudre les problèmes économiques du pays.

Mais le mal est fait. La production minière s’est effondrée de 9,4% au deuxième trimestre. Les industries extractives sont importantes pour Afrique en Sud.Les mines sud-africaines ont repris leur production, après une grève historique de 5 mois dans le platine.

Tout blocage affecte l’ensemble du climat des affaires du pays.

Le secteur minier est le premier employeur en Afrique du Sud, avec un demi-million d’emplois, et fait vivre de nombreuses petites et moyennes entreprises.

Mais les choses sont en train de changer. Au deuxième trimestre, la croissance a été tirée par l’agriculture (+4,9%), la construction (+5%) et les services financiers (+1,5%). Signe d’une diversification de l’économie.

Les consommateurs quant à eux, voient leur pouvoir d’achat rongé par la hausse des prix. Par conséquent, ils achètent de plus en plus à crédit.

En moyenne, les Sud-Africains utilisent les trois quarts de leur salaire mensuel pour rembourser des dettes.

Le système bancaire commence à en ressentir les effets.

Africa Bank a récemment dû être secourue par la banque centrale en raison de pertes colossales liées à de mauvaises créances.

Les agences de notation ont dégradé la note des principales banques sud-africaines.

Quoi qu’il en soit, la croissance sud-africaine devrait être inférieure à 2% en 2014, selon le gouvernement. Insuffisant, pour résoudre les problèmes du chômage et de la pauvreté.

Source : BBC Afrique 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici