La Séléka se sépare de ses ministres

0
0

Dans un communiqué, l’ancienne rébellion considère que « leur participation au gouvernement constitue une haute trahison et un non-respect des consignes données par la hiérarchie. »

Trois ministres issus de la Séléka ont été nommés au sein de l’équipe de « large ouverture » formée le 31 août.La Séléka avait annoncé qu’elle ne reconnaissait pas ni la nomination du premier ministre Mahamat Kamoun ni celle de son gouvernement.

Toutes fois, la Séléka s’est dit toujours déterminée à trouver une solution politique durable par la voie du dialogue.

Selon les observateurs, cette décision risque de compromettre les efforts visant à mettre fin à la violence qui a fait des milliers de morts et forcé un million de personnes à fuir leurs maisons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici