Autoroute à péage: Ndiaga Seck force 94 fois le passage avant de se faire arrêter

0
1

Le Tribunal de flagrants délits de Dakar a sanctionné mercredi, le soudeur métallique, Ndiaga Seck, d’une amende de 200.000 FCFA. Reconnu coupable d’escroquerie au préjudice du groupe Eiffage, le prévenu est passé 94 fois sur la voie Rapido de l’autoroute à péage sans payer.

Domicilié à Rufisque, le soudeur métallique empruntait au quotidien l’autoroute à péage pour se rendre à son lieu de travail. Mais pour éviter les longues files, il a décidé, comme pour la plupart des automobilistes, de se procurer une carte Rapido.

Un service qui nécessite des recharges que Ndiaga aura la flemme d’honorer. Pour s’en passer, le sexagénaire a pensé à un ingénieux stratagème consistant à accrocher une voiture qui est de tour et démarrer avec lui en tombe dès que la barre se lève pour échapper au contrôle de régulation.

Le 25 juin, il n’a pu échapper à la vigilance du sieur Sarr, agent Rapido qui était en service. Il l’a conduit à la gendarmerie. Cela fait 94 fois que la partie civile a été victime du prévenu, soit une sommes estimée à 66.200 FCFA.

A la barre, il a reconnu sans ambages les faits et a demandé clémence. Le procureur de la République a retenu une amende de 200.000 FCFA contre lui, selon L’Observateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici