RDC : une rentrée scolaire marquée par la crise économique

0
1

Le coup d’envoi de la rentrée scolaire sera donné ce lundi par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique Tony Mwaba à partir de la ville de Mbuji-Mayi, dans la province du Kasaï Oriental. Environ 2 millions de nouveaux inscrits sont attendus sur l’ensemble du pays, indique le compte-rendu du dernier conseil des ministres. Cette rentrée des classes se déroule dans un contexte tout à fait particulier, marqué par la crise économique consécutive à la pandémie du Covid-19.

RDC : une rentrée scolaire marquée par la crise économique

Les grandes vacances n’auront duré que l’espace d’un mois. Et voici qu’il est déjà l’heure de rentrer à l’école. Avec la crise économique liée à la pandémie de Covid-19, les préparatifs n’ont pas été faciles pour Jocelyne Poba, mère de quatre enfants dont trois vont à l’école. « C’était un peu difficile mais on a quand même acheté quelques fournitures. Et pour l’acompte de frais, on a donné la moitié. »
 
Junior Ngoma est père d’un garçon. Il se pose des questions sur la gratuité de l’enseignement de base annoncée par le gouvernement. « Ce n’est pas facile, on souffre. On nous a dit qu’on a la gratuité de l’enseignement mais je ne vois rien. Je ne sais pas. »
 
Il a préféré garder l’anonymat. Il est médecin, son épouse employée de banque. Leurs enfants sont inscrits dans un établissement privé. Ça n’a pas été facile, dit le médecin. « Il y a déjà la première tranche du minerval (droits d’inscription) qui est exigible. Nous nous sommes battus pour pouvoir honorer cela. Cela a été fait, mais pas pour tous les enfants. »
 
Selon le porte-parole du gouvernement, le président Tshisekedi a chargé le Premier ministre de prendre les dispositions nécessaires afin que chaque enfant en âge d’être scolarisé bénéficie des mêmes chances en matière d’éducation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici