Autres

    Équité dans le traitement salarial : les travailleurs des collectivités territoriales annoncent une marche le 23 août

    Équité dans le traitement salarial : les travailleurs des collectivités territoriales annoncent une marche le 23 août

    Bras de fer entre l’intersyndicale des travailleurs des collectivités territoriales du Sénégal et les autorités étatiques. Les syndicalistes ont déposé un préavis de grève couvrant la période du 10 août 2022 au 31 décembre 2022, assorti d’une grève générale. À moins que leurs revendications de revalorisation salariale soient satisfaites d’ici un (1) mois par les services compétents. Les travailleurs en ont fait l’annonce hier, jeudi 11 août, à l’occasion d’un point de presse organisé à Dakar, dans les locaux de la Fédération générale des Travailleurs du Sénégal (FGTS). « Dans la perspective d’apporter une réponse post-Covid-19, le chef de l’État a revalorisé le salaire de l’administration publique sénégalaise. Le gouvernement a signé des accords dans les secteurs de la santé et de l’éducation, en perspective du 26 février 2022 pour les enseignants, et le 10 mai 2022 pour les agents de la santé et de l’action sociale », a rappelé Sidya Ndiaye, porte-parole de l’intersyndicale, par ailleurs secrétaire général de la FGTS. « Ces accords concernent les points suivants : le relèvement du point indiciaire qui a évolué de 5 points, passant de 51,43 à 56,43 depuis le 1er mai 2022, au bénéfice de l’ensemble des fonctionnaires de l’État et des collectivités territoriales », a détaillé M. Ndiaye, qui avertit que « les collectivités territoriales, étant des démembrements de l’Etat ne sauraient souffrir d’aucune iniquité sociale ». Allant dans ce même sens, le syndicaliste a précisé qu’il y a une loi qui garantit l’équité salariale entre les fonctionnaires de l’État et ceux des collectivités territoriales. « La loi 2011-08 du 30 mars 2011, relative au statut général des fonctionnaires des collectivités territoriales du Sénégal qui institue la fonction publique locale, stipule en son article 29 : « Toute revalorisation ou rémunération des fonctionnaires de l’État, s’applique d’office aux fonctionnaires des collectivités territoriales » », a-t-il fait entendre dans la foulée.  « C’est pourquoi, eu égard au fait que les travailleurs des collectivités territoriales ont toujours été laissés en rade, l’intersyndicale a déposé un préavis de grève couvrant la période du 10 août 2022 au 31 décembre 2022, tout en précisant que si, d’ici un (1) mois franc passé, rien n’est fait, elle est fondée à agir en déclenchant une grève générale (72 heures, dans la deuxième quinzaine du mois de septembre) sur l’ensemble du territoire national et dans tous les ordres de collectivités territoriales (départements, Villes et Communes) jusqu’à satisfaction de leurs revendications légitimes », ont mis en garde Sidya Ndiaye et ses compagnons. Toujours dans son plan d’action, la structure a prévu, ce mardi 23 août, une « marche nationale dans toutes les régions et à la même heure, avec lecture du préavis et dépôt des revendications au niveau des gouvernances et préfectures ». L’intersyndicale se dit fondée à rappeler aux autorités gouvernementales l’application d’office de la loi. « En ne respectant pas la loi, le gouvernement met en péril la stabilité et la paix sociale dans les 603 collectivités territoriales du pays, puisque l’intersyndicale ne restera pas passive devant cette injustice, et n’acceptera plus la marginalisation des travailleurs des collectivités territoriales », ont tonné les professionnels des collectivités territoriales.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    73,885SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs